<$BlogItemShareWidget$>Les Amis de Port-Navalo

Les Amis de Port Navalo est une association créée pour établir des liens de convivialité, réaliser des animations, préserver la qualité du site de Port-Navalo...

02 mai 2020

Sarzeau. Corine Le Roux, ostréicultrice, ne baisse pas les bras

Sarzeau. Corine Le Roux, ostréicultrice, ne baisse pas les bras

Cinq fois médaillée au Salon de l’agriculture, elle se donne pour son métier, installée au Ruault. Elle résiste à la tempête liée au coronavirus comme elle peut et a trouvé une solution.

Corine Le Roux, ostréicultrice médaillée au salon de l’agriculture a trouvé une solution pour passer la crise : elle livre ses huîtres à domicile.
Corine Le Roux, ostréicultrice médaillée au salon de l’agriculture a trouvé une solution pour passer la crise : elle livre ses huîtres à domicile. Ouest-France Publié le 02/05/2020 à 07h47

Quand le virus est arrivé puis le confinement, les ventes d’huîtres ont été stoppées net. Les clients n’osent plus venir, le négociant ne prend plus sa production, c’est la catastrophe. Mais Corine Le Roux s’acharne : elle dédouble les naissains et prépare les huîtres pour cet hiver.

Tout en travaillant sur ses parcs elle cherche une solution. « L’ambiance est bizarre dans le Golfe, il n’y a que nous les ostréiculteurs et les mouettes, c’est impressionnant. »

Et l’idée naît : ce sera la livraison à domicile, les samedis après-midi. Aussitôt, elle contacte quelques clients et s’organise. Une amie en parle sur son site internet et grâce au bouche-à-oreille, les commandes arrivent en moins d’une semaine. En un mois, elle réalise 30 % de son chiffre d’affaires habituel. « Les clients ne m’ont pas oubliée, j’arrive à payer mes petites factures, je ne vais pas me plaindre du moment que je respire et je mange. » 

Elle se lance en 2000

Pour Corine Le Roux, tout commence par un diplôme en aquaculture à Fouesnant (Finistère). Au début, les huîtres elle n’y pensait pas, elle étudiait la comptabilité, mais les gènes des métiers de la mer bien ancrés dans sa famille la rattrapent. Elle commence par vendre du poisson, puis l’idée de l’ostréiculture germe. En 2000, elle se lance. « Quand j’ai été prête financièrement, j’ai repris l’exploitation de mon oncle qui partait à la retraite, et j’ai racheté des parcs. Je fais ce qui me plaît », raconte cette dame énergique et souriante au regard pétillant. Elle travaille d’arrache-pied et petit à petit elle développe son exploitation. « Les huîtres, elles ne poussent pas dans les arbres, il faut aller en mer ! Quand le ponton est chargé et que le vent se lève d’un coup, faut y aller quand même, faut pas reculer », dit-elle amusée, le regard pointé sur le Golfe. 

En 2006, elle reconstruit le chantier avec les nouvelles normes européennes. « Je me modernise au fur et à mesure, il y a quatre ans, j’ai installé une chaîne de triage »

Une première médaille

En 2015, son travail est gratifié et elle gagne une première médaille au Salon de l’agriculture et c’est de l’or. « Ça fait un effet énorme, mes huîtres sont reconnues. On a toujours des doutes, j’ai pensé que c’était un hasard » et les clients affluent. Elle a du mal à suivre et passe par un négociant. Quatre autres médailles suivront, une en argent et trois en or. 

Contact : corineleroux56@gmail.com


 

Posté par JPL56 à 11:17 - INFORMATIONS - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Sarzeau. Corine Le Roux, ostréicultrice, ne baisse pas les bras

  • Bravo Corinne, nous sommes trop loin pour être sur votre liste (Amérique latine)mais nous pensons à vous, hubert de Kerners

    Posté par Teoho, 02 mai 2020 à 22:20 | | Répondre
  • super Corinne,à bientot au plus vite
    le tahitien

    Posté par legendre, 04 mai 2020 à 10:18 | | Répondre
  • Les meilleures huitres du golfe. Peut on toujours se les procruer sur place ou à quel point de vente? Merci.

    Posté par gege, 04 juin 2020 à 21:00 | | Répondre
  • How is the disease or condition treated?

    Posté par MailaDib, 07 juin 2020 à 18:53 | | Répondre
  • Where can I get a second opinion?

    Posté par DannaShita, 12 juin 2020 à 02:03 | | Répondre
Nouveau commentaire